Famille nombreuse et sportive, bricoleur, amateur d’antiquités, jardinage… mais où mettre tout le matériel nécessaire à ces activités ? A la cave ou dans le garage, bien sûr. Mais comment faire pour retrouver rapidement les objets dont on a besoin et  tirer le meilleur parti de l’espace disponible ? Un peu de méthode s’impose…

 

Se mettre d’accord

On commence par une mini-réunion de famille. Que veut stocker chacun ? Pourquoi et pendant combien de temps ? Décorations de Noël, vêtements d’enfant trop petits en attente du prochain bébé, matériel de bricolage et de décoration, vélos, skates et rollers, pots et ustensiles de jardinage, conserves maison et réserves de nourriture, souvenirs qu’on ne peut pas ranger ailleurs pour le moment… Il s’agit de constituer une liste exacte de ce que devrait contenir ce lieu.

La liste est très longue ? Il est peut-être temps d’envisager un trajet à la déchetterie pour y déposer vieux pots de peinture et morceaux de contre-plaqués devenus inutiles. Ou de proposer à votre belle-sœur les vêtements et accessoires de bébé que vous ne réutiliserez pas !

 

Déterminer des zones et choisir le meuble adapté

Voici les exemples les plus courants :

  • Pour la zone de recyclage (poubelles spécifiques, objets en attente d’un dépôt à la déchetterie…) : les poubelles fournies par la commune feront l’affaire
  • Pour le cellier (réserves alimentaires et produits d’entretien, congélateur) : une étagère ordinaire sera idéale
  • Pour la zone sport  (raquettes, ballons, protections genoux et casques…) : une étagère robuste à rayonnages réglables en hauteur
  • Pour la zone matériel voitures (antigel, chaînes, liquide lave-glace…) : même type que précédemment
  • Pour la zone jardinage (graines, pots, fertilisants, tuteurs, bêche…) : une armoire verrouillable et un range-outil vertical
  • Pour la zone souvenirs (dessins des enfants, objets hérités…) : une vieille armoire
  • Pour la zone fêtes (décorations de Noël, Pâques, papier cadeau…) : une étagère ordinaire sera très utile.

 

Attribuer une place logique à chaque zone

Pour faciliter l’accès à tous ces objets, il faut tenir compte de vos habitudes de déplacement dans les lieux. Ainsi, vaut-il mieux que le recyclage se trouve près de la porte d’accès ou près de la sortie du garage?

Ensuite, réfléchissez à la fréquence à laquelle vous utilisez ces objets. Plus vous devez y accéder souvent, plus cela doit être près de vous et facile à attraper. Par exemple, les décorations de Noël, parce que l’on s’en sert moins fréquemment que la réserve de papier toilette peuvent se trouver bien plus haut et bien plus loin sur les étagères.

 

Tout voir

Ce principe de base du rangement s’applique aussi dans la cave et au garage : on doit pouvoir accéder à tout, et tout voir d’un coup d’œil.

Pour cela, usez et abusez des boîtes transparentes et des étiquettes bien lisibles.

Mais attention : avant d’aller acheter un assortiment de malles en plastique, regroupez d’abord les objets que vous avez l’intention d’y ranger et mesurez-en approximativement le volume. Ainsi, vous aurez une bonne idée de la taille des malles derangement qu’il vous faut acquérir.

 

Diviser l’espace

Si le lieu s’y prête, placez commodes, bibliothèques et étagères perpendiculairement aux murs : vous définirez ainsi mieux les zones et augmenterez la capacité de rangement. On peut aussi aligner les étagères au centre du garage (si vous n’y garez pas votre voiture), un peu comme dans une librairie ou une bibliothèque.

 

Penser vertical

Idéalement, on devrait pouvoir balayer facilement le sol. Ce qui signifie qu’on disposera un maximum de choses en hauteur (crochets pour les vélos, barres horizontales accrochées au plafond pour les planches de bois ou le matériel rarement utilisé, panneau perforé pour les outils etc.). Mais n’empilez pas un trop grand nombre de boites de rangement : vous risquez de renoncer à accéder à celle du bas !

 

Conserver dans de bonnes conditions

Gardez en tête l’humidité et la poussière : protégez avec soin les choses auxquelles vous tenez. Vos boîtes de rangement doivent être robustes, qu’elles soient en plastique ou en métal.

Prêtez également une attention particulière à la luminosité : rien de plus agaçant que de faire des fouilles archéologiques à tâtons dans la cave.

 

Maintenir l’ordre

On se promet de ne plus jeter “à l’aveuglette” des objets dans la cave ou le garage (puisqu’on a changé l’éclairage).

Tous les ans, on évalue le contenu du lieu pour repérer ce qui peut en sortir et ce qu’on devrait peut-être racheter.