Vous avez la chance de posséder un balcon ! A vous les petits déjeuners en plein air, un petit coin de nature en ville. Mais attention à ne pas le transformer en lieu de stockage sauvage : vous risquez d’abîmer vos possessions et d’encourir les remarques de vos voisins.

1- Qu’avez-vous le droit de placer sur votre balcon ?

Renseignez-vous auprès de votre mairie, des voisins ou de votre syndic de copropriété. Qu’êtes-vous autorisé à placer et suspendre sur votre balcon ? Y a-t-il des limites à respecter en termes de poids et de hauteur de plantations ?

Linge à sécher ? Potager ou verger miniature ? Vélo ? Barbecue ? Composteur à lombrics ? En fonction de ce que vous avez le droit de faire, vous devrez renoncer à certaines activités.

2- Que voulez-vous faire de votre balcon ?

Un mini jardinet ou un vrai salon d’extérieur ? Juste y accéder ou profiter pleinement de végétaux ?

Selon votre choix (et surtout la taille de votre balcon), vous serez amené à privilégier les bacs à plantes à poser (pensez à l’arrosage !) ou des balconnières accrochées à la rambarde.

Préférez-vous un balcon ouvert au regard ou un espace privé ? Pour limiter le vis-à-vis, vérifiez si vous êtes autorisé à installer des brise-vues, qu’il faudra alors fixer solidement à la rambarde. Si c’est interdit, quelques arbustes à forte croissance, comme des bambous, feront l’affaire.

3- Protéger ce qui restera en plein air

Les conditions sont rudes sur un balcon en ville : on y reçoit davantage de soleil, de vent et de pluie qu’au sol.

Vous devrez donc vous concentrer sur la protection des objets qui resteront dehors par tous les temps. Ou prévoir de les rentrer dès la fin de l’automne.

Le mobilier d’extérieur, par exemple : deux chaises et une petite table, c’est un minimum pour profiter de votre balcon. Si vous souhaitez les laisser en plein air 365 jours par an, choisissez des matériaux robustes, résistant bien à l’humidité et au froid. Ou bien, optez pour des meubles pliants que vous stockerez en hiver à l’intérieur.

Si vous vous êtes installé un coin douillet avec plaids, coussin et jolie nappe, rangez tout le soir dans une boîte en plastique à roulettes que vous pourrez déplacer à votre gré. Ou installez un coffre qui servira également d’assise et restera dehors toute l’année.

Jardinier amateur, vous avez choisi avec soin vos fraises, tomates et herbes aromatiques. Si vous voulez que votre balcon reste tout de même agréable à l’œil, pensez qu’il y aura du matériel à stocker : arrosoir, engrais, tuteurs, griffe, étiquettes… Tout cela se range aisément dans différentes boîtes en plastique transparentes ou colorées, avec couvercle. N’hésitez pas à transvaser terreau, sable et paillage dans des boîtes plastiques d’une même gamme : l’effet sera plus harmonieux.

Les casques et vestes de vélo, rollers etc. se trouveront bien protégés dans ce même genre de contenants.

4- Comment stocker les boîtes sur le balcon ?

Ces différentes boîtes seront à placer sur des étagères solides. Si vous le pouvez, choisissez des étagères à plusieurs niveaux réglables, que vous placerez le long du mur : on n’a jamais assez de place pour ranger nos affaires. A défaut, choisissez des coffres que vous placerez au pied de la rambarde.

Vous pouvez également fixer des étagères avec des équerres au mur pour y placer vos plantes et des boîtes de rangement.

Enfin, pour une protection optimale, une armoire plastique fera aussi parfaitement l’affaire. Elles existent en plusieurs hauteurs, largeurs et finitions pour s’intégrer parfaitement sur votre balcon.