Se blottir contre son animal la nuit est très tentant pour bon nombre de personnes ! Mais est-ce pour autant une bonne idée ?

 

Avoir une boule de poils près de soi la nuit a incontestablement quelque chose de rassurant. Des chercheurs de la clinique Mayo de Scottsdale en Arizona, établissement spécialisé dans les troubles du sommeil, ont d’ailleurs récemment démontré que la présence nocturne des animaux de compagnie instaure un climat de sécurité et de détente.

 

L’animal, un perturbateur de sommeil ?

Mais ce n’est pas toujours le cas : certains chiens ronflent très fort au point de vous empêcher de dormir, tandis que d’autres prendront toute la place dans votre lit, vous assurant alors une nuit très inconfortable. Les chats, quant à eux, dorment rarement toute la nuit et peuvent se lever pour boire, manger, aller dans leur litière, se promener, jouer (y compris avec vos orteils !)… et faire du bruit !

En ce qui concerne les chiens : votre lit est à vous, pas à votre chien. Aussi, vous devrez lui apprendre à en descendre sur commande et sans broncher, tout en l’incitant à aller dans son propre panier. Un chien qui fait de votre lit son territoire pourrait facilement, à la longue, vous en interdire l’accès, quitte à vous mordre !

 

Et l’hygiène ?

De nombreuses personnes refusent de dormir avec leur animal pour une question d’hygiène. Toutefois, les cas de zoonoses (maladies transmises de l’animal à l’homme) sont très rares. Avant de vous coucher, vous pouvez nettoyer les pattes de votre animal et le traiter régulièrement avec un antiparasitaire.

 

Et si je ne veux pas dormir avec mon animal ?

Si vous ne souhaitez pas que votre animal dorme avec vous, offrez-lui un panier, un coussin, ou un lit dans lequel il puisse se sentir bien ! Et placez ce lieu de couchage dans un endroit adapté et calme, que ce soit au pied de votre lit ou dans une autre pièce.