Dans la nature, le chat est un animal solitaire dont l’occupation principale consiste à chercher de la nourriture. Mais les chats domestiques, eux, n’ont pas à se demander ce qu’ils vont bien pouvoir chasser pour remplir leur gamelle. De ce fait, leur activité s’en trouve considérablement réduite. C’est donc à nous, humains, de trouver de quoi les distraire afin de combler ce manque d’exercice !

 

Dans la nature, il faut une douzaine de souris par jour pour satisfaire les besoins d’un chat. Imaginez donc un peu le temps qu’il passe à les chercher ! C’est autant de temps « perdu » pour un chat domestique qui n’a vraisemblablement pas besoin de chasser pour se nourrir. « A l’état sauvage, la chasse occupe la majorité du temps éveillé du chat. Mais dans la maison, dans la majorité des cas, l’aliment apparaît comme par magie dans la gamelle, à intervalle régulier, et le chat passe très peu de temps autour de la prise de nourriture », nous informe le Docteur Stéphane Tardif, vétérinaire à Neuilly sur Seine. « Par conséquent, pour améliorer l’environnement d’un chat et le rendre plus divertissant, il faut compenser ce manque d’activité par quelque chose d’aussi stimulant. »

 

Développer son instinct de chasseur

Pour ce faire, plusieurs solutions existent. La première consiste à investir dans des gamelles « augmentées » ou encore des jeux qui obligeront votre chat à chercher sa nourriture et à activer ses méninges pour la trouver. « Cette activité, loin d’être une contrainte, les occupe, les amuse, et développe leur intelligence, les obligeant à résoudre des petits problèmes », affirme le Dr Tardif. Mais on peut aussi, tout simplement, répartir la ration journalière de son chat en plusieurs petits repas dans la journée, et cacher la nourriture à différents endroits de la maison. Ainsi, le chat sera incité à sortir de son panier pour aller la trouver.

 

Des jeux

On peut également offrir des sources de divertissements à son chat à travers des jeux : il existe un grand nombre d’accessoire à tester avec votre chat, allant du bouchon de liège accroché à une porte avec une ficelle, au jouet high-tech dernier cri en passant pas l’indémodable tige à plumeau. Toutefois, « tous les chats ne répondent pas de la même manière au jeu, ou même aux différents types de jouets », avertit le Dr Tardif. « Il s’agit d’un apprentissage : certains chats ne réagissent aux jouets que si un humain l’agite pour lui, d’autres sont capables d’apprendre à rapporter des objets qu’on leur lance, spontanément. » Vous devez donc tester plusieurs jouets afin de déterminer celui que votre chat préfère. Et si vous craignez le désordre dans votre maison, n’hésitez pas à tout ranger dans une boîte !

 

Un accès à l’extérieur

 Enfin, le moyen le plus efficace d’offrir une source de divertissement inépuisable à votre chat, c’est bien sûr de disposer d’un accès à l’extérieur. Selon le Dr Tardif, « rien ne remplacera les kilomètres que le chat peut parcourir à arpenter son territoire », mais un accès à un balcon, une terrasse ou encore un jardin pourra lui apporter beaucoup de bien-être. La sécurisation de l’espace extérieur est cependant à ne pas négliger !